DIRECTION


Historique Direction >> Biographie de Marco Paradis

Biographie de Marco Paradis

Marco ParadisMarco paradis est né le 4 mai 1962 à Roberval.

De 1966 a 1968 il commence ses études a St-Prime ou sa famille a emménagé. De retour à Roberval en 1968 il y poursuit ses études primaires à l’école Ste-Angele, Notre-Dame, et la Villa étudiante jusqu’en 1973. A l’age de 11 ans toute sa vie se transforme lorsqu’il entend son cousin Mario joué de la guitare électrique. Il achète illico sa première guitare (commander dans un catalogue) au montant approximatif de $35.00 et cet instrument ne le quitte pas d’une semelle. A sa demande son cousin lui en enseigne volontiers les premiers rudiments sur une chanson de "The Ten Eventure" suivit des "Portes du pénitencier" de Johnny Hallyday. Très motivé il poursuit ses cours de guitare avec le professeur de musique de son école. Ces cours sont privés et il sacrifie volontiers son heure de dîner ainsi qu’un budget de $3.00 pour suivre ces cours.

De 1973 a 1979 Marco est aux études secondaire a la Cité étudiante de Roberval. Durant cette époque la musique occupe la quasi-totalité de sa vie. Le directeur de l’école doit souvent aller le chercher dans les locaux de musique afin qu’il se présente au cours ou il devrais être. A cette école il a la chance d’avoir deux professeurs de musique : "Jeanna Laforest" et "Marcel Bolduc", qui sont attentionnés a son désir d’apprendre.

Sa première guitare électrique est arrivé en 1975 après une discussion avec son père qui serait, d’ailleurs, encore en cours n’eut été l’appui de sa mère. Le souvenir le plus important de ses 13 ans a été le moment ou son père a pénétré dans la maison tenant de la main cet étui dans lequel reposait sa première guitare électrique, ainsi qu’un amplificateur. L’attente de 24 heures avant d’obtenir un fil pour relier les deux fut l’obstacle la plus pénible de sa vie.

En 1976 et jusqu’en 1977 il se joint à d’autres musiciens pour former un orchestre. Ensemble ils répètent "Les portes du pénitencier" et "Twist and shout", des millions de fois avec un plaisir toujours aussi intense. Les répétitions se passes dans la maison du batteur "Laval Gauthier" et les policiers les invitent de temps a autre a cesser ce vacarme. C’est d’ailleurs avec cette formation qu’il présentera son premier spectacle qui aura lieu au "Château de Roberval". Après quelques prestations au sein de ce premier groupe, l’ensemble se sépare.

A l’age de 15 ans Marco se forme un nouveau groupe avec d’autres amis dont ‘’Francois Potvin’’, le batteur du premier disque de Direction et "Serge Grenier", un organiste très convoité. Ils appellent ce groupe "Les ménestrels" et font tout les contrats de soirée de danse qui leur tombe sous la main de 1977 a 1979.

Marco commence a composer ses chansons et, encouragé, écoute ses professeurs du mieux qu’il le peut car il a prit la décision de se diriger vers des études en musique (ce qui a d’ailleurs presque anéanti la vie de son père qui aurait préféré qu’il se dirige vers le droit). Suite a son audition à la faculté de musique du collège d’Alma, qui a lieu a l’automne 1979, il est accepté.

La ville d’Alma est trop éloigné du domicile familiale pour qu’il fasse l’aller-retour matin et soir alors il habite un 2 et demi… en compagnie de ‘’Francois’’ et d’un autre étudiant .Il est heureux au collège mais la formation classique qui s’y donne quoique excellente et de haut niveau ne correspond pas a ce qu’il veut développer. Il n’a que 17 ans mais déjà le seul désir qui l’anime est de former un groupe. Un groupe comme les groupes qu’il admire (Beatles, Yes, Genesis, Pink Floyd, Styx etc…).Malgré tout Marco se motive et y demeure deux ans. Il admet volontiers que ce séjour au collège l’a grandement aidé dans tous les projets musicaux qui ont suivi par la suite. Durant ces deux années lui et Francois fondent un groupe de rock appelé ‘’Liber Pater’’ et donnent quelques spectacles régionaux avant de se dissoudre. A la fin des études collégiales Marco et Francois fonde a nouveau un groupe qu’ils baptisent cette fois ‘’Spectrum’’ qui les amènent dans une tournée des bars en 1981-1982 et qui remporte un réel succès. C’est d’ailleurs avec cette formation que Marco a enregistre deux de ses premières chansons en studio.

Marco a enseigné la musique de 1981 a 1984. D’abord en activité à la Cité Étudiante (son ancienne école secondaire) puis à l’école de musique Lac-St-Jean. Cette école est une école privé dans lequel Marco enseigne la guitare, la basse, le piano et l’orgue avec son ami ‘’Paul Simard’’, bassiste de ‘’Spectrum’’.A part une petite période avec un fameux guitariste ‘’Luc Pigeon’’, également de ‘’Spectrum’’ Marco et Paul ont joué dans la plupart des boites a chansons de la région du Saguenay-Lac-St-Jean.

Marco ParadisMarco opère ensuite un bar qui présente des spectacles pendant un an mais il a toujours son projet de groupe en tête et, en 1984 il forme avec ‘’Robin Gaudreault’’ et ‘’Jean-Claude Tremblay ‘’(arrivé en 1985) un groupe qu’ils baptisent ‘’Next’’ a lequel se joint ‘’Serge Tremblay’’ et ‘’Jean-Francois Laprise’’(batteur a l’époque et aujourd’hui claviériste de ‘’Turn it on again’’).Le nom du groupe ‘’Direction’’ ne sera pas étranger a ce projet, puisque c’est le titre de la première composition que ‘’Next’’ produira. Ce groupe arrive à point pour Marco qui préfère de loin travailler avec du matériel original. Les textes sont en anglais tout comme les groupes qui les ont inspirés et la réaction du public lors de leurs spectacles laisse présager un avenir plutôt prometteur. Un enregistrement studio de 6 pièces est réalisé mais un an plus tard en 1986 ils abandonnent. L’industrie artistique (on parle ici de matériel original) est quasi inexistante dans la région et leurs moyens financiers sont a peu près nuls. Ce n’est pas de gaieté de coeur mais à bout de ressources ils se soumettent.

Cette même année Marco déménage a Québec et commence a travaillé pour M. Jean Tremblay (Président du groupe Vertdure) qui, plus tard, aura un impact majeur sur la suite des choses en devenant le commanditaire majeur de ‘’Direction’’.Son déménagement a Québec n’a qu’un objectif. Y travailler et se greffer aux gens de la communauté artistique.

Son travail l’emmène jusqu'à Montréal en 1988 et il y pratique la guitare, seul, jusqu'à son retour à Québec en 1990.Il commence alors à répéter avec des musiciens avec qui il monte un répertoire tiré des meilleures formations de rock progressif. Rush, Yes, Genesis, Pink Floyd …tout y passe. Ils poussent l’expérience jusque sur scène et obtiennent d’excellentes critiques. Le nom du groupe, ‘’YLEM’’ trouvé par l’extraordinaire batteur ‘’Pierre Martin’’ (qui termine son doctorat en astronomie), signifie quelque chose d’obscure qui se serait produit lors de la création de l’univers. Cette expérience musicale qui s’est échelonné jusqu’en 1995 se termine lors d’un dernier concert donné sur la prestigieuse scène du ‘’D’Auteuil’’.

De 1995 à 1998 Marco travaille seul de son coté et lentement prépare du matériel (musique et paroles) pour un nouveau projet. Un groupe de rock au fort penchant progressif avec des textes en français. Il croise a nouveau Francois Potvin en 1998 qui lui, de son coté, a terminé sa maîtrise en percussion et joue de la batterie pour le royal 22 ième régiment. Malgré ses nombreuses occupations il se joint à Marco pour la création de Direction. A la fin de 1998 Marco doit se déplacer a Montréal pour son travail mais a chaque fin de semaine lui et Francois répètent a Québec pour préparer les pièces qui vont composé le premier disque du groupe. C’est également à cette période que Marco achète un studio d’enregistrement qu’il installe à Québec dès son retour en 2001.Une fois toutes les bases du premier disque enregistré, Marco et Francois contactent Serge Tremblay et Robin Gaudreault qui acceptent l’invitation et se joignent a l’aventure.

Les années 2001 et 2002 représentent un travail fou pour Marco puisqu’il en est à sa première expérience comme producteur et réalisateur de disque. Il retourne donc aux études (si l’on peut s’exprimer ainsi) et s’entoure des meilleurs ingénieurs de son dont ‘’Delano Pelletier’’et ‘’André Dorval’’ afin de maîtriser davantage le volet ingénierie. En novembre 2002 le pari est finalement tenu. ’’R’’ le premier disque du nouveau groupe dont il est membre : ‘’Direction’’, est lancé.

Et l’aventure se continue! Dans la bonne ‘’Direction’’ !